!

Poser une question

La réponse est peut-être déjà dans la FAQ

Contacter l’équipe

FAQ

Retrouvez ici toutes les réponses aux questions les plus fréquemment posées concernant le projet du T1.

Quels sont les objectifs du projet ?

Le prolongement du tramway T1 vise à renforcer le maillage des transports en commun dans les Hauts-de-Seine, améliorer les conditions de déplacements des usagers, et offrir une alternative à la voiture. Connecté à la future ligne 15 du Grand Paris Express, il complète le tracé actuel du T1 au nord-ouest de l’agglomération parisienne.

Pourquoi avoir choisi un tramway et pas un autre mode de transport ?

Le tramway accueille davantage de voyageurs que le bus, et circule sur une voie qui lui est réservée. Cela signifie une plus grande régularité, la priorité aux carrefours, une fréquence toutes les 4 minutes aux heures de pointe, ainsi que de réels bénéfices en termes de confort et d’accessibilité : véhicules climatisés, stations abritées et accessibles de plain-pied, itinéraires piétons et cyclistes aux alentours…

Combien de personnes prendront le tramway et combien de personnes abandonneront leur voiture pour prendre ce nouveau mode de transport ?

Le tramway représente une véritable alternative à la voiture. C’est un mode de transport rapide, régulier et accessible à tous. Il prévoit d’accueillir 60 000 personnes chaque jour, dont 6 % d’anciens automobilistes, ce qui représenterait environ 4 000 voitures en moins par jour.

Source : Île-de-France Mobilités

Si le Grand Paris Express passe à Colombes, le tramway est-il nécessaire ?

Le Grand Paris Express et le tramway T1 sont complémentaires. Le Grand Paris Express est un réseau de métro automatique en rocade, destiné à relier rapidement les différents bassins d’emploi et d’habitants entre eux. Il connectera les banlieues entre elles et aux différentes lignes en direction de Paris, avec des stations distantes de 1,5 à 2 kilomètres. De son côté, le T1 prolongé desservira les quartiers de manière plus fine, avec des stations tous les 500 mètres.

Quand le tramway sera-t-il mis en service ?

Le tramway sera mis en service en 2 temps : il desservira toutes les stations jusqu’au carrefour des Quatre-Routes à Asnières-sur-Seine à partir de mars 2019 (date prévisionnelle), et le reste du tracé jusqu’à la rue Gabriel Péri à Colombes en 2023. Ainsi, les contraintes de réalisation dans le tissu urbain de Colombes ne retardent pas le prolongement à Asnières-sur-Seine.

Quels sont les avantages et les contraintes du tramway sur le trafic automobile de proximité ?

Les aménagements prévus permettront d’éviter le stationnement sauvage, fluidifiant ainsi le trafic. Néanmoins, l’insertion du tramway implique parfois la réduction du nombre de voies dédiées à la circulation automobile.

Source : Île-de-France Mobilités

Quels seront les impacts sur la circulation pendant les travaux ?

Des itinéraires de substitution sont étudiés avec les services des communes, afin de maintenir la circulation pendant toute la durée du chantier.

Quels sont les impacts sur le stationnement ?

Le nombre de places de stationnement sera réduit le long du tracé. Les automobilistes seront invités à se reporter vers les parkings privés ou les rues adjacentes, en attendant que de nouvelles zones de stationnement soient établies. Les vélos pourront quant à eux se garer à proximité des stations dans les espaces prévus à cet effet.

Qu’est-il prévu pour préserver l’activité commerciale pendant les travaux ?

Bus et voitures continueront de circuler pendant toute la durée des travaux. Les accès aux parkings et entrées des commerces seront maintenus, et de nouveaux espaces de stationnement seront identifiés en cas de besoin. Pour les commerçants en difficulté, une commission d’indemnisation à l’amiable s’occupe d’attribuer des compensations (prévoir 4 à 6 mois après présentation du dossier complet).

Dossier d’indemnisation à venir.

Quelles sont les mesures prévues pour assurer la sécurité des voyageurs ?

Les rames seront équipées d’un système de géolocalisation, ainsi que de caméras de vidéoprotection pour permettre l’intervention rapide des services de sureté. La vidéo protection en station pourra également être mise en place.

Combien coûte le projet ? Qui le finance ?

Les investissements liés au projet s’élèvent à 223,7 millions d’euros. Dans cette enveloppe, l’Etat prend en charge 21%, le Département des Hauts-de-Seine 30% et la région Ile-de-France 49%. L’ensemble du matériel roulant est financé par Île-de-France Mobilités.

Les logements et les activités seront-ils impactés par les aménagements de la voirie ?

L’emplacement des voies de circulation, des stations du tramway, ainsi que des itinéraires cyclables et piétons est prévu de façon à limiter au maximum l’impact sur les riverains. Cependant, en raison d’un contexte urbain particulièrement dense, certains terrains et bâtiments seront impactés par le projet, et les propriétaires informés.

Comment s’informer sur les impacts fonciers du projet ?

En complément de l’enquête publique, une enquête parcellaire a été réalisée à la rentrée 2014, afin de déterminer les acquisitions foncières à réaliser. Ces acquisitions peuvent concerner une bande de terrain, une partie du jardin ou un bâtiment. Les propriétaires concernés ont été informés par courrier, et sont invités à contacter le Département en cas de question.

Comment se feront les accès aux entrées et aux parkings privés des résidences le long du tracé ?

Les accès aux parcelles et garages seront conservés pendant toute la durée des travaux, sauf interventions ponctuelles, auquel cas des aménagements provisoires seront installés devant la parcelle concernée (barrière, planche au sol, balisage, etc.) pour y accéder en toute sécurité. Les accès aux entrées et aux parkings privés des résidences seront intégralement rétablis une fois le projet achevé.