!
back-to-top

La sécurité : une priorité sur le chantier du T1

La construction du prolongement du tramway nécessite d’importants travaux sur la voirie comme en sous-sol. Afin de protéger les personnes qui y travaillent ainsi que les riverains et les véhicules, des mesures strictes de sécurité sont mises en place.

Protéger les ouvriers

Sur le chantier, les entreprises sont soumises aux obligations réglementaires. Afin de s’assurer de leur respect, un coordonnateur de sécurité et de protection de la santé (SPS) est nommé et intervient sur le chantier pendant toute la durée des travaux. Ce professionnel a pour mission d’anticiper les risques d’accidents du travail et de maladies professionnelles. Chaque ouvrier porte obligatoirement un équipement de protection individuelle composé d’un gilet, d’un casque et d’une paire de chaussures de sécurité.

Lors des opérations de creusement, des blindages sont fixés pour soutenir la terre et ainsi protéger d’éventuels effondrements du sol.

Sécuriser les abords du chantier

En parallèle un important dispositif de balisage entoure le chantier. Du côté de la circulation routière, des barrières métallisées et des plots en béton sont déployés pour protéger de l’accès d’un véhicule sur le chantier, ou à l’inverse d’un engin de chantier sur la voie. Du côté des trottoirs, ce sont des barrières légères et hautes qui sont mises en place, autant pour protéger les riverains que pour prévenir d’une intrusion sur le chantier. Des entrées spécifiques sont prévues pour les pompiers, tandis que les accès aux commerces sont maintenus.

Afin de limiter les nuisances et la perturbation de la circulation, les équipes interviennent de nuit lors de l’installation des balisages.

Photo : © Cyril Badet